Une semaine avec le iPad


Voilà déjà une semaine en compagnie du charmant iPad. On m’a souvent demandé cette semaine s’il en valait le coût. Ma réponse était évidemment oui car je suis déjà vendu à Apple. Mais plus on avance dans le temps, plus je trouve son utilisation justifiée.  Voici donc mes premiers commentaires qui espérons-le pourront vous éclairer.

Enfin, mon divertissement peut me suivre et être consommé de façon adéquate: internet, musique, films, télé, photos, jeux, livres, courriels. Ne nous le cachons pas, le iPhone et iPod Touch nous offrait cette possibilité mais l’écran est vraiment trop petit.  Celui du iPad est vraiment époutouflant: clair, précis, lumineux.  Bref, je redécouvre des photos du passé.  Plus besoin de faire imprimer des photos: on les montre à notre famille avec le iPad.

iMockups

iMockups

ArtistsTouch

Artist's Touch

Autre élément différentiateur: la dimension de l’écran et les nouvelles possibilités “tactiles” qu’il apporte. Vous n’avez qu’à utiliser une application de dessin pour comprendre (comme pas example Artist’s Touch). J’ai aussi bien aimé concevoir une maquette de site web en utilisant iMockups. C’est vraiment plus agréable que l’utilisation d’une tablette tactile Wacom. Rien de mieux que les doigts pour rapidement bouger des choses sur un écran.

Livres

iBooks

iBooks

Découverte de la journée hier: le format ePub pour les livres électroniques, l’équivalent du mp3. Il peut être protégé ou ouvert. Donc dans iBooks (l’équivalent de iTunes), on peut placer des livres qu’on a acheté ou qu’on s’est procuré gratuitement sur des sites comme ebooksgratuits.com. Donc on peut installer la majorité des œuvres littéraire du domaine publique, comme Don Quichotte et tous les Sherlock Holmes.

Example d'une page

Example d'une page

Le premier livre que j’ai acheté est Rework de 37 Signals. Il n’est disponible dans le iBook Store de Apple, et j’ai donc acheté la version Kindle. Oui, vous pouvez lire des livres Kindle de Amazon sur le iPad. Et aussi sur le iPhone et le Mac et probablement sur PC aussi. Ce qui est bien avec Kindle, c’est la technologie de synchronisation. Quand Internet est accessible, le logiciel pousse régulièrement vers Amazon l’endroit où on est rendu dans le livre. On peut reprendre la lecture sur le iPhone et Kindle nous amène à la bonne page. C’est génial et Apple a annoncé jeudi qu’il offrirait cette fonctionnalité cet automne.

Biographie de Napoléon

Biographie de Napoléon

Mais attention, c’est facile de s’éparpiller. Acheter un livre sur Amazon nous force à le lire sur Kindle. Et c’est la même chose avec Kobo et autres. Je n’aime pas vraiment ça car on ne peut pas avoir une bibliothèque centralisée, comme pour la musique. Donc à compter de maintenant, je ne vais acheter que des livres qui peuvent être stocké dans iBooks. Donc fini Amazon en ce qui me concerne (pour les livres électroniques).

Il est à noter que les livres qu’on achète sur iBook Store sont protégés.  On ne peut donc pas donner le fichier à un ami ou un membre de la famille.  On peut par contre autoriser jusqu’à 5 ordinateurs, comme pour la musique protéger.  Ce serait bien si iBooks nous permettait de passer un livre à une autre personne.  Par exemple, on entre le courriel de la personne, une date limite et iBooks s’occupe d’envoyer l’offre par courriel et nous rend le livre non disponible dans notre bibliothèque le temps du prêt.  Je crois que ça inciterait le monde à acheter des livres électronique, dont le prix est souvent plus élevé dans version papier (illogique, mais bon).  Pour trouver des livres en français, consultez ebouquin.fr.

GoofReader

GoofReader

Et les bandes dessinées! Ouf… vous devez télécharger l’application de Marvel pour voir le potentiel du iPad. J’ai bien hâte de relire les Tintin sur mon iPad (la Société Moulinsart devrait y penser!).

Finalement, j’ai trouvé une application pour consulter les livres que j’ai acheté dans le passé et qui sont dans le format PDF: GoofReader. L’application se souvient de la page courante et permet de classer les documents dans des dossiers. Le lecteur supporte aussi d’autres formats comme Word et Excel.  Quoique ce ne soit pas aussi idéal pour la lecture, c’est tout de même hyper pratique, surtout pour des livres de référence.

Journaux

USA Today

USA Today

The New York Times

The New York Times

Le temps est compté pour les versions papier des journaux. De bons exemples de journaux en ce moment sur le iPad: USA Today, New York Times et Wall Street Journal. J’aime mieux ça que de lire les nouvelles sur un site web. Il y a un élément d’interaction que le fureteur web n’offre pas, comme par exemple, selon que le iPad soit à la verticale ou à l’horizontale, le contenu est structurée différemment.

The Guardian offre une application qui fait le tour de l’actualité avec strictement des photos.  Fort intéressant et une belle utilisation du iPad.

Arrow Words

Arrow Words

J’ai bien hâte de lire Cyberpresse sur iPad.  Ça pourrait peut-être faire en sorte qu’on annule notre abonnement papier pour en prendre un électronique, en espérant que nous puissions utiliser le même abonnement sur nos deux iPad.

Et qu’en est-il du mot croisé?  Plus besoin du journal pour son mot croisé quotidien.  Le New York Times a sa version iPad et j’ai déniché un mot fléché en français vraiment bien fait: Arrow Words.  Facile d’utilisation et addictif.  Il va falloir que je me fouette pour réaliser l’idée du jeu de mot qui me trotte en tête.

Revues

Si vous vous procurez un iPad, vous vous devez d’acheter le Time du 12 avril en version iPad. Oui c’est un peu dispendieux (4.99$) mais ça vaut la peine. La beauté d’un magazine, l’interactivité d’Internet, le multitouch, tout ça ensemble procure une expérience hors pair.

Mais ce n’est pas le cas pour tous les magasines. Certains offrent tout simplement un PDF de qualité “so so”, de sorte que quand on zoom dans la page, on voit de la pixelisation. Je pense que l’offre va évoluer et qu’un format de donnée pour magazine va apparaitre avec le temps (quoique ca existe peut-être déjà, je ferai une investigation sur la techno que Time utilise).

Mais

Le iPad n’est pas parfait. Voici une liste de petits irritants:

  • Le contraste automatique n’est pas au point (trop brillant le soir);
  • salissage de l’écran: c’est impressionnant comment ça se beurre rapidement. J’aurai bien aimé que Apple utilise la techno “anti-beurrage” du iPhone 3GS. Mais bon, probablement une prochaine version;
  • la station de chargement vendu séparément n’accepte pas le iPad dans son étui. Très décevant!;
  • la performance de Javascript dans Safari est décevante (fondu saccadé entre photos).  Utilise Jvascript au lieu de Flash va nous demander un peu d’effort pour tenir compte de la performance;
  • pas de tethering possible avec le iPhone… Peut-être qu’une version “jailbreakée” du iPad le permettra un jours, ou peut-être qu’un bidule se branchant sur le iphone et créant un réseau WiFi va arriver sur le marché (voir un diagramme de mon idée);
  • pas de chargement USB sur mon Macbook Pro. Seuls les modèles récents fournissent assez de “jus” pour charger le iPad;
  • pas de calculatrice, quoique “il y a une application pour ça”😉
  • complexité pour se brancher à un réseau sans-fil: il faut aller dans Configuration et patati et patata;
  • pas de liste de “to-do” dans Calendar;
  • j’aurais bien aimé un clavier français avec les accents sur le clavier. Pour avoir un accent, il faut laisser son doigt sur la lettre et ensuite choisir. Un peu “gossant”;
  • pas d’indicateur de progression d’un vidéo accédé via un lien direct. Normalement, on devrait voir un indicateur de progression. Là, on pense qu’il ne se passe rien, mais en réalité, il précharge le début du vidéo;
  • les objets Flash sur une page web ne s’affichent pas et rien nous indique par défaut que l’objet n’est pas supporté (pas de petit bloc lego). Pour nous les développeurs web, il faut donc en tenir compte et inclure uncontenu alternatif (ce qu’on devrait toujours faire soit dit en passant);
  • dans Safari, je trouve le “back button” un peu trop loin en haut a gauche. Ça fatigue le bras à la longue.

En vrac

  • En général, les applications démarrent plus rapidement que le iPhone;
  • le iPad est vraiment bien pour une utilisation dans le domaine de l’art: peindre et dessiner est un plaisir. Voir  ma sympatique mouette;
  • on s’habitue à taper avec deux mains sur le clavier tactile. Le iPhone nous avait appris à le faire avec deux doigts, mais là, on peut prendre 6 doigts! Ce billet a été entièrement saisi via le clavier du iPad. Pour le prochain billet, je vais faire l’essai du clavier sans-fil Bluetooth.
  • premier incident il y a 5 minutes: j’ai échappé mon iPad pour la première fois.  Il est tomber sur la céramique et un coin a été grafigné, malgré l’étui (le plastique s’est déchiré).  Mot d’ordre: faire attention car c’est facile de l’échapper.
  • j’ai quasiment envie de n’amener que mon iPad et iPhone lors de mon prochain voyage.  Quoique je risque d’avoir besoin de mon Macbook Pro car ce sera pour une conférence technique et qu’une des sessions nécessite l’usage d’un laptop.  Mais autrement, je laisserais mon laptop à la maison.
  • En soirée cette dernière semaine, je n’ai pas utilisé mon Macbook.  Il est resté dans son sac.  Il était un peu jaloux du iPad.  Rien de mieux pour prendre ses courriels, vérifier Twitter et Facebook depuis le iPad.

Conclusion

Je crois que le iPad va révolutionner un peu notre vie grâce au “multitouch”, au contenu multimédia qu’kil supporte et toutes les applications qui vont arriver.  Il va sans dire que l’intégration du contenu qu’offre Apple est un élément clé dans ce succès.  Par exemple, toutes les applications ont accès à vos photos par exemple, ou votre carnet d’adresse.  C’est ce qui fait que dans toute application,  l’utilisateur se sent “chez lui” et l’utilisation est intuitive.

J’entrevois aussi une panoplie de nouvelles applications qui vont tirer profit du iPad, comme par exemple des applications ludiques pour les enfants, des contes multimédias.  Et pourquoi pas le retour due Little Professor pour pratiquer ses habilités mathématiques!

Finalement, je pense que des gens plus agés vont être plus enclins à utiliser ce dispositif, contrairement au iPhone qui demande tout de même un peu de coordination pour l’utiliser.

Voilà… j’espère que ce billet vous aura éclairer sur votre décision d’acheter ou non le iPad qui sera sous peu disponible au Canada (fin avril selon les rumeurs).

5 thoughts on “Une semaine avec le iPad

    • Mathieu. Le plus longtemps que j’ai lu, c’est probablement environ 2 heures. Aucune fatigue ressentie pour les yeux, le contrôle du contraste est très bien selon moi dans iBooks. Dans la noirceur, on peut descendre la luminosité très basse.

  1. Hi Hugo! I pretty much agree with all your review. I drove down from Ottawa to Syracuse on the 3rd (3:30am!) to get my reserved iPad. Now, I only need to finish writing that app for the AppStore🙂 For tethering, I’m using MyWi on my jailbroken iphone to connect the iPad too – works well.

  2. Bonjour Hugo,

    Wow Super analyse! En ce qui concerne la connectivité iPhone – iPad. Elle est possible si ton iPhone est jailbreaké. Il y a une application qui se nomme MyWi qui permet de transformer ton iPhone en point d’accès sans fil.

    De mon côté, le gros point négatif me semble être l’impossibilité d’utiliser Google Documents.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s